Le scenario AfTerres 2050, fruit d’une réflexion engagée en 2010 par l’association Solagro, spécialisée dans la réalisation d'écobilans et d'études sur les énergies renouvelables, montre de manière chiffrée qu'il est possible de nous nourrir correctement en 2050 tout en affamant le changement climatique et sous réserve de changer notre culture et nos politiques agricoles et alimentaires. Un défi qui peut être relevé en quatre décennies si l’on commence dès maintenant. Lors de la présentation de ce scénario le 29 novembre 2012 à Bourgoin-Jallieu (38), les élus de la Région Rhône-Alpes avaient indiqué aux participants qu’une adaptation du scénario en Rhône-Alpes serait demandée à Solagro. Corabio a ainsi été conviée à la première réunion du comité régional de suivi du scénario « Afterres2050 Rhône-Alpes ». Le scénario national a été présenté et mis en débat auprès de plus de 4000 personnes depuis 2012. Il s’agit aujourd’hui de le consolider et de le décliner à l’échelle régionale en Rhône-Alpes, Picardie, Centre et Ile-de-France.

Après une première édition du défi Familles à Alimentation Positive sur la ville de Lyon et le territoire valentinois, Corabio déploie l’opération en Rhône-Alpes. En 2014, une centaine de familles vont être accompagnées, à consommer des produits bio locaux sans dépenser plus, tout en se faisant plaisir ! Au programme : visites de ferme, échanges avec un diététicien-nutritionniste sur l’intérêt des produits bio locaux et leurs apports nutritionnels, cours de cuisine, jardinage, trucs et astuces pour consommer bio et pas cher… Deux nouveaux défis sont actuellement en cours de lancement sur les territoires du Pays Voironnais et du Grand Lyon. Vous souhaitez vous aussi relever le défi ? Inscrivez-vous auprès de Carole Deschamps : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Plus d’infos sur www.famillesaalimentationpositive.fr

L’Agence BIO, en partenariat avec le Crédit Agricole, met les innovations du secteur bio à l’honneur. Les Trophées de l'Excellence Bio distinguent des actions innovantes et exemplaires réalisées par des producteurs, transformateurs et distributeurs bio, qu’elles soient d’ordres technique, commercial, environnemental ou social. Ce concours est ouvert à tous les acteurs professionnels et entreprises des filières biologiques certifiés ou en conversion. La limite de dépôt des candidatures est le 16 décembre 2013. Un prix de 5 000 euros sera décerné au projet le plus innovant dans chacune des deux catégories : Producteurs, Transformateurs & distributeurs. Les prix seront remis aux lauréats lors du séminaire international de l’agriculture biologique, organisé par l’Agence BIO le 27 février 2014 dans le cadre du Salon International de l’Agriculture. Pour en savoir plus : www.agencebio.org

Corabio vient d’éditer la quatrième édition du guide des vignerons bio de Rhône-Alpes préfacé par la chef de cuisine et naturopathe Laurence Salomon. 79 bonnes adresses de producteurs certifiés en AB ou engagés en conversion vers l’agriculture biologique y sont référencés. Ces vignerons travaillent dans le respect de la nature conformément au cahier des charges de l’agriculture biologique. La certification bio en vigueur depuis les vendanges 2012 a permis de qualifier et certifier les vins jusque là « issus de raisins de l’agriculture biologique » en « vins biologiques ». Ce guide présente donc les premiers vins bio de Rhône-Alpes en nous donnant un aperçu de la richesse et de la diversité des vignobles de la région. Guide bientôt en téléchargement sur www.corabio.org

La Foire Bio du pays Ardèche Verte aura lieu le dimanche 8 décembre à Vernosc-les-Annonay. Au programme : stands de produits bio et locaux, artisanat local, conférences, expositions et animations adultes et enfants. Les thèmatiques de l’agriculture biologique, de l’artisanat naturel, du commerce équitable, de l’habitat  écologique et des  énergies renouvelables seront abordés. Seule foire bio en Nord-Ardèche, la foire 2013 bénéficie de l’expérience acquise depuis 2005 avec plus de 2000 visiteurs chaque année, plus de 70 exposants et des animations de qualité toujours plus attractives. Depuis 8 ans, l’organisation de la Foire Bio de l’Ardèche Verte a participé au développement local économique et environnemental. La Foire Bio est désormais connue et reconnue. Les organisateurs ont choisi de se structurer sous forme associative pour pouvoir proposer aux citoyens, agriculteurs et entreprises du territoire d’autres animations et événements tout au long de l’année.
Fin juin 2013, l’association « De Bio et d’Audace » a été créée. Elle regroupe des producteurs, des élus, des citoyens et des associations. Son objectif est « d'animer le territoire autour de la protection de l'environnement. Elle agit pour la promotion de l'agriculture biologique, pour une consommation responsable, et pour un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre  le développement des générations futures. » Nous sommes ainsi dans une année de transition où Agri Bio  Ardèche  transmet  petit  à  petit  les  compétences  d’organisation de la Foire Bio pour que l’association De bio et d’Audace soit autonome en 2014.  

Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 07 81 96 41 85 - www.foirebioardecheverte.com

 

 

 

La Foire bio du pays Ardèche verte propose des stands de produits bio et locaux, et de l’artisanat

local couplés à des conférences, des expositions et des animations adultes et enfants.  Les thèmes

développés sont ceux de  l’agriculture biologique, de l’artisanat naturel, du commerce équitable, de

l’habitat  écologique  et  des  énergies  renouvelables.  Seule  foire  bio  en  Nord  Ardèche,  la  foire  2013

bénéficie de l’expérience acquise depuis 2005 avec plus de 2000 visiteurs chaque année plus de 70

exposants et des animations de qualité toujours plus attractives.  

Depuis  8  ans, l’organisation  de  la  foire  bio  de  l’Ardèche  verte  a  participé  au  développement  local

économique et environnemental. La foire bio est désormais connue et reconnue. Les organisateurs

ont choisi de se structurer sous forme associative pour pouvoir proposer aux citoyens, agriculteurs et

entreprises du territoire d’autres animations et événements tout au long de l’année.

Fin juin 2013, l’association « De Bio et d’Audace » a été créée. Elle regroupe des producteurs, des

élus, des citoyens et des associations. Son objectif est « d'animer le territoire autour de la protection

de l'environnement. Elle agit pour la promotion de l'agriculture biologique, pour une consommation

responsable, et pour un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre  le

développement des générations futures. » Nous sommes ainsi dans une année de transition où Agri

Bio  Ardèche  transmet  petit  à  petit  les  compétences  d’organisation  de  la  foire  bio  pour  que

l’association De bio et d’Audace soit autonome en 2014. 

 

Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; 07 81 96 41 85 ; http://www.foirebioardecheverte.com/

Cette année, en plus de la grande diversité des thématiques et de la qualité des intervenants, l’ARDAB, l’ADABio, Agri Bio Ardèche et Agribiodrôme proposent des formules inédites de formations à l’agriculture biologique avec notamment un important travail sur l’autonomie des producteurs. Un catalogue des formations bio régional a ainsi été réalisé pour recenser les 75 sessions de formation (155 jours) programmées pour les agriculteurs bio rhônalpins sur la saison 2013/2014. Ce catalogue est à compléter par les informations détaillées de chaque formation présentées dans les mémos départementaux.

> Documents à télécharger dans l'Espace Agriculteurs

En début d’année, la commission bio du CNIEL annonçait une augmentation de la collecte de lait bio moins forte que les années précédentes, due au ralentissement des conversions à l’AB et aux conditions météo défavorables. Ensuite, de mai à juillet, la collecte bio a connu une progression relativement forte. Les fabrications de produits laitiers bio progressent plus fortement cette année que l’an dernier : les volumes de lait conditionné bio ont augmenté de 14,3% depuis début 2013, le beurre bio de 4,4% et les fromages bio de 3,8%. Les ventes de produits laitiers bio en GMS ont progressé au cours du 3ème semestre 2013. Ainsi, les parts de marché augmentent à nouveau.

Selon les résultats de l’enquête Ipsos-SudVinBio menée en juillet dernier dans le cadre de Millésime Bio 2014, 1 français sur 3 consomme du vin bio régulièrement ou de temps en temps. La préservation de l'environnement est le critère n°2 dans les motivations d'achat d'une bouteille de vin bio après l'origine, qui reste, comme dans le vin conventionnel, le critère n°1 des français. Cité par 43% des personnes interrogées, il arrive devant le critère prix (30%). Les français déclarent dépenser en moyenne 8,70€ pour une bouteille de vin bio destinée à leur consommation quotidienne (contre 6,90€ pour une bouteille de vin conventionnel) et 15,20€ pour une bouteille à offrir (contre 14€ en conventionnel). A noter que les jeunes de 18 à 24 ans, peu présents chez les consommateurs réguliers de vin (8%), représentent une proportion plus élevée des consommateurs de vin bio (14%). Source SudVinBio

Les surfaces agricoles cultivées selon les principes de l'agriculture biologique émettent moins de protoxyde d'azote et captent davantage de méthane présent dans l'atmosphère, elles contribuent donc à atténuer le changement climatique : c'est la conclusion d'une analyse de 19 études comparables réalisées dans le monde entier par une équipe d'experts de l'Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL) et de l'université de Hohenheim. Les résultats de cette méta-analyse viennent d'être publiés dans la revue en ligne Science of the Total Environment. Source : FIBL

> Etude complète disponible auprès de Andreas Gattinger : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Un guide réglementaire et pratique des dons de produits agricoles aux associations d’aide alimentaire a été rédigé par la Chambre régionale d’agriculture de Rhône-Alpes. Ce guide a pour objectif d’informer le monde agricole (agriculteurs, collectifs d’agriculteurs, coopératives, grossistes…) sur l’aide alimentaire et de donner des clés pour s’engager dans une démarche de dons. Calibre des produits, aspect général, dernier ramassage au champ non rentable… nombreuses sont les raisons qui mènent au gaspillage alimentaire. Les exigences des circuits de commercialisation classiques contraignent parfois à jeter des productions pourtant consommables. Encourager au don de ces produits, parfaitement propres à la consommation, est un moyen de valoriser les productions agricoles tout en répondant aux besoins de ce public.

> Guide des dons des produits agricoles en ligne sur le site de la DRAAF

Corabio et Bioconvergence vous attendent du 22 au 25 novembre sur le stand « La BIO et vous » à l’entrée du salon Vivez Nature à Lyon Eurexpo. Des ateliers de dégustation seront proposés tous les jours pour goûter les produits bio de Rhône-Alpes. Corabio et Bioconvergence seront présents pour répondre à toutes vos interrogations sur l’agriculture biologique. Un atelier nutrition sur le thème « Huiles et oléagineux » se tiendra le vendredi soir avec un diététicien nutritionniste pour expliquer comment utiliser et cuisiner ces graines et ces fruits. Quizz sur l’éco-consommation avec, à la clé, cabas et tablier estampillés « Bio et local, c’est l’idéal® » à remporter pendant toute la durée du salon.

Le dispositif Manger Bio Local en Entreprise fait sa 3ème  rentrée en intégrant de nouveaux restaurants d’entreprise : 2 sites de Schneider Electric à Grenoble gérés par Elior, le restaurant de l’entreprise Salomon à Annecy géré par Sodexo, le restaurant de l’entreprise Somfy à Cluses géré par Sogeres. Corabio compte donc désormais 13 entreprises impliquées et 7 sociétés de restauration associées à la démarche, ce qui permet de proposer une offre bio régionale et de sensibiliser environ 15000 convives. Quelques chiffres de notre dernière enquête en direction des convives montrent bien déjà l’intérêt et l’impact d’un tel projet. La fréquence de consommation des produits bio locaux est en hausse par rapport à 2011 : alors que seulement 8% des convives consommaient des produits bio locaux plusieurs fois par semaine au restaurant d’entreprises en 2011, ils sont plus du double aujourd’hui (18%). A l’inverse 33% n’en consommaient jamais avant le projet, contre seulement 17% aujourd’hui. Par ailleurs 70% des convives seraient prêts à consommer davantage de produits bio à domicile et en restauration d’entreprise.

Les inscriptions pour la journée régionale sur la filière plantes à parfum, aromatiques à médicinales bio du 14 novembre à Rivolet dans le Rhône sont ouvertes. Cette journée de rencontre professionnelle portera sur l’organisation de la filière, les besoins du marché et les adéquations entre systèmes de production et systèmes de commercialisation. Des références technico-économiques, produites pour l’occasion par l’ARDAB et la Chambre d’Agriculture du Rhône, seront présentées. Elles seront illustrées par la visite de l’exploitation de Julien Fellot à Rivolet, qui cultive 4000 m² de PPAM diversifiées avec transformation en sirops et tisanes et vente directe.

> Télécharger le programme et bulletin d’inscription

Jusqu’à l’an dernier, le vin élaboré à partir de raisins bio avait la mention ''vin de raisins issus de l’agriculture biologique'', aujourd’hui le ''vin bio'' est arrivé ! La vinification bio est définie par la réglementation européenne de la transformation en agriculture biologique depuis le 1er août 2012. Les vins bio sont élaborés à partir d’ingrédients 100% bio, puis une liste d’additifs et auxiliaires utilisables est à respecter. Les teneurs maximales en sulfites sont plus basses en bio qu’en conventionnel. Avec le plein essor de la filière viticole bio ces dernières années, le bio représente 8% du marché du vin en atteignant 413 millions d’euros en 2012 et devient un véritable segment de marché. Rhône-Alpes était la 4e région viticole bio fin 2012, avec 497 domaines et 4 772 ha, sur les 4 593 exploitations viticoles bio françaises cultivant 39 965 ha en bio. Corabio publiera ce mois-ci la 4e édition du guide des vignerons bio de Rhône-Alpes, dans lequel figurent 79 bonnes adresses pour faire découvrir ou redécouvrir les vins bio aux professionnels et au grand public.