rss
Inscrivez vous
Veuillez recopier les 3 caractères captcha 
 
 
 
 

Dans le cadre du dispositif Manger Bio Local en Entreprise, des animations producteurs sont organisées dans les restaurants du projet depuis le début du mois d’octobre. Dégustations et échanges autour des produits bio locaux sont au programme, toujours dans la plus grande convivialité ! À cette occasion, un marché de producteurs bio locaux a eu lieu jeudi 27 novembre dernier sur le site de SOMFY, à Cluses (74). L’évènement a rassemblé 4 producteurs bio de Haute-Savoie, qui ont proposé des légumes de saison, des produits à base de miel, des pains et des fromages, pour le plus grand bonheur des 550 convives du jour venus effectuer quelques achats.
En amont de ces animations, des rencontres entre les producteurs et les équipes de cuisine sont organisées toute l’année, avec pour objectif d’associer davantage les équipes de cuisine au dispositif pour qu’elles deviennent de véritables ambassadrices de la bio ! D’autres temps d’animation sur les produits bio locaux auprès des convives seront organisés sur tous les sites dans les mois à venir.

Entamée en 2012, la révision du règlement bio par la Commission européenne a pour objectif d’actualiser la réglementation bio et de fusionner en un texte unique les différents textes existants.
Où en sommes-nous ?

Après la consultation des états membres et des organisations professionnelles bio en 2012/2013, la Commission européenne a présenté début 2014 son projet de texte. Le Conseil des ministres de l’Agriculture étudie et votera ce projet en décembre 2014. Le Parlement européen commencera alors son travail sur le texte pour un vote final en juin 2015.
Depuis 2014, notre réseau de paysans bio se saisit de cette opportunité et se mobilise à différents niveaux pour défendre et faire avancer la bio que nous voulons. À Bruxelles comme à Paris, la FNAB – Fédération nationale de l’agriculture biologique est présente pour défendre nos positions. Au niveau local, notre coordination régionale participe avec la FNAB à l’organisation de consultations des producteurs. Au printemps, nous avons relayé en Rhône-Alpes deux consultations sur les modalités des contrôles en bio et sur l’introduction de seuils de déclassement des produits bio en cas de présence de résidus de pesticides. Courant novembre, nous avons relayé une 3ème consultation sur les règles de productions en bio, essentiellement sur des problématiques d’élevage ainsi que sur la fertilisation et les semences bio. Un travail de sensibilisation des eurodéputés sera mené début 2015 dans la perspective du vote de juin.
Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des avancées de cette révision qui déterminera l’agriculture biologique de demain.

Les candidats à l’installation en maraîchage sont de plus en plus nombreux ces dernières années à choisir la bio en vente directe. Cette production nécessitant peu de surface et d’investissement attire des porteurs de projet non issus du milieu agricole. Une fois le foncier trouvé, avec un fort potentiel agronomique, ce métier nécessite des compétences techniques, une bonne organisation et planification du matériel, ainsi que de pouvoir commercialiser ses légumes à des prix rémunérateurs sans consacrer un temps excessif à la vente.
Pour accompagner au mieux les installations et les premières années de production, les groupements d’agriculteurs bio départementaux des régions Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon s’organisent et mutualisent leurs compétences et outils d’accompagnement.
Pour plus d’information et des références techniques, contactez Rémi Colomb à l’ADABio Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Frédéric Furet d’AgribioVaucluse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., techniciens spécialisés dans le maraîchage bio.

Les groupements départementaux d’agriculteurs biologiques - Agribiodrôme, Agri Bio Ardèche, l’ADABio et l’ARDAB - et leur coordination régionale, Corabio, ont vocation à développer la bio en Rhône-Alpes. Un développement qui nécessite un accompagnement régulier des agriculteurs, à tous les niveaux : conversion et installation à l’agriculture biologique, conseil technique sur l’ensemble des productions bio rhônalpines, appui à la diversification, à la transformation ou à la commercialisation…     
Autant de thématiques qui seront abordées concrètement dans le cadre des 85 formations proposées par les groupements d’agriculteurs biologiques, entre octobre 2014 et juillet 2015 sur l’ensemble du territoire rhônalpin. Sur une ou plusieurs journées, chaque formation sera axée sur une thématique, alliant retours d’expériences, témoignages et échanges basés sur des visites d’exploitations et les interventions d’un ou plusieurs spécialistes.
Consultez le programme des formations 2014-2015 en Rhône-Alpes ainsi que les programmes thématiques

Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a présenté le 7 octobre le nouveau Plan National de l’Alimentation (PNA). Trois axes sont au cœur de ce programme : l’amélioration de l’offre alimentaire en restauration collective, l’éducation alimentaire lors des activités périscolaires ainsi que la lutte contre le gaspillage alimentaire. A notamment été évoqué l’objectif de favoriser l’approvisionnement des collectivités en produits sous signes de qualité ou de proximité (produits bio, label rouge, produits locaux) pour atteindre 40% des achats à l’horizon 2017. La création et l’existence de plateformes locales a été félicitée, comme par exemple le réseau des plateformes de producteurs bio de la FNAB (Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique), véritables outils de structuration entre l’offre agricole et la demande des restaurants. Par exemple en Rhône-Alpes 3 plateformes de producteurs bio, principaux fournisseurs de produits bio locaux, sont réparties sur le territoire afin d’approvisionner les établissements : Bio A Pro pour les départements du Rhône et de la Loire, Mangez Bio Isère en Isère, et la Bio d’Ici pour les deux Savoie.

Rappelons qu'en Rhône-Alpes, Corabio accompagne depuis plus de dix ans les établissements souhaitant intégrer du bio dans les menus. Deux programmes pilotes sont notamment mis en place : Mon Lycée mange Bio, regroupant 96 lycées de la région et le dispositif Manger Bio Local en Entreprise.
Pour en savoir plus : monlyceemangebio.hautetfort.com et www.mangerbiolocalenentreprise.fr 

banniere-jte-porcs
La production de porcs charcutiers bio est encore peu développée dans la région : une cinquantaine de fermes en élèvent, mais souvent en complément d’autres élevages. La moitié de ces fermes n’élevant pas des truies mères, les éleveurs sont obligés d’acheter des porcelets bio alors qu’il est difficile d’en trouver en Rhône-Alpes. C’est pour pallier à ce manque que plusieurs éleveurs ont démarré récemment une activité de naissage de porcelets afin de les vendre aux éleveurs-engraisseurs.
Afin d’échanger sur les clés de réussite du naissage, l’engraissement des porcelets et la vente en circuits courts, Corabio et Bioconvergence organisent une rencontre professionnelle le 20 novembre à Saint-Péray. Pour plus d'informations, consultez le programme.

À noter que le cahier des charges de la bio impose des normes exigeantes en terme de bien-être animal, mais aussi concernant l’alimentation qui doit être bio et en partie produite sur la ferme. Cette rigueur d’élevage peut expliquer le surcoût du porc bio en rayons.
Pour plus de détails sur l’élevage et l’engraissement de porcs bio : http://www.agencebio.org/videos#/6818

Du vendredi 21 au lundi 24 novembre, Corabio et Bioconvergence tiendront un stand commun sur le salon grand public Vivez Nature à Lyon Eurexpo. Lieu d’information mais surtout d’échanges sur l’agriculture bio rhônalpine, notre stand accueillera également diverses animations : dégustations et ventes de produits par des agriculteurs bio de Rhône-Alpes (miel et pain d’épices, vin, jus de fruits, bières, sirops, confitures…) ainsi que deux ateliers nutrition sur « les goûts et les couleurs en bio » au sujet des colorants et additifs et sur « les légumes anciens d’hiver ». À noter également la possibilité d’échanger sur la bio toute la journée au travers de grandes questions et de quizz avec à la clé des lots à gagner lors d’un tirage au sort chaque soir.
Retrouvez prochainement le programme détaillé sur www.corabio.org.

En Rhône-Alpes le réseau Corabio accompagne plus de 300 restaurants collectifs pour introduire des produits bio dans les menus. Clé de réussite essentielle à cet accompagnement : la relation entre clients (restaurants) et fournisseurs (producteurs, plateformes de producteurs, etc.). Afin de connaitre son interlocuteur, comprendre son fonctionnement et ses contraintes, le réseau accompagne les acteurs de la restauration collective : visites de fermes bio par le personnel de restauration et inversement visites de restaurants par les producteurs, formations, forums de rencontre sont organisés régulièrement. Un accompagnement technique est également proposé afin de planifier au mieux les commandes et volumes demandés par les restaurants aux producteurs : travail sur la base du plan de menu, planification des productions agricoles, etc.

Retrouvez plus de détails sur ce sujet dans le dernier Bon Appétit

couv bon appétit 30

bannière guides 1

La région Rhône-Alpes compte 1720 exploitations bio qui vendent leur production en direct de la ferme. Une manière idéale de consommer bio et local, avec de nombreux avantages : échanger en direct avec le producteur, acheter à un prix juste pour l’agriculteur comme le consommateur grâce à la réduction des intermédiaires, développer l’économie locale, garantir une qualité de produit du champ à l’assiette…
Afin d’identifier les points de vente près de chez vous, rendez-vous sur www.corabio.org pour consulter l’annuaire des producteurs bio en vente directe, ainsi que les 4 Guides des bonnes adresses bio à télécharger. Chaque guide répertorie les points de vente directe sur un territoire : édition Ardèche, édition Drôme, édition Rhône et Loire, édition Ain, Isère, Savoie et Haute-Savoie.

Le réseau Corabio et Bioconvergence organisent une journée de rencontre professionnelle sur le porc bio et en particulier sur les porcelets bio. Les éleveurs engraisseurs de porcs bio de Rhône-Alpes font parfois de longues distances pour s’approvisionner en porcelets bio, c’est pour cela que certains ont démarré récemment un atelier naissage.
Rendez-vous le 20 novembre à Saint Péray (26) pour échanger entre éleveurs, engraisseurs et naisseurs, futurs éleveurs bio et techniciens, sur les clés de réussite de cet atelier, les références technico-économiques et les pratiques innovantes. Ce sera aussi l’occasion de faire le point sur les débouchés, la viande de porc et la charcuterie bio locale étant très demandées.
Programme à venir sur www.corabio.org

Un nouveau numéro du magazine « Terroirs Bio en Rhône-Alpes » vient de paraître.
Cette 6ème édition comprend un dossier technique sur la production de vins bio, de la vigne à la cave. Deux zooms filières sont proposés sur l’apiculture et les fruits à coques (noix et châtaignes). L’entreprise Frambiola, spécialisée dans les confitures, sirops, et pâtes de fruits, témoigne de son activité et des efforts continus déployés pour un approvisionnement bio local. Enfin, Martin Guespereau, directeur général de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, témoigne de sa vision des enjeux de l’eau en Rhône-Alpes.
Ce magazine est diffusé à 22 000 exemplaires en supplément des hebdomadaires départementaux de la presse agricole en Rhône-Alpes, il est réalisé dans le cadre du Pôle Conversion Bio par le réseau Corabio et les Chambres d’agriculture, dans l’objectif d’apporter aux agriculteurs de la région un maximum d’informations techniques et commerciales sur l’agriculture biologique.

 

Téléchargez le magazine 

couv terroirs bio

La 4ème édition de la Foire bio de l'Ain aura lieu dimanche 26 octobre de 9h à 18h au marché couvert de Bourg-en-Bresse.
Centrée sur le thème de la "Biodiversité au jardin", cette nouvelle édition organisée par un groupe de producteurs bio et de bénévoles, en lien avec l'ADABio - Association de Développement de l'Agriculture Biologique - et la municipalité de Bourg-en-Bresse, sera rythmée de plusieurs temps forts : un marché de producteurs bio à la rencontre de 25 producteurs bio locaux ; un pôle associatif animé par 8 associations départementales œuvrant pour le développement de l'agriculture biologique, l'éducation à l'environnement, le commerce équitable… ; un pôle restauration bio locale et de nombreuses animations ! Le débat sera ouvert à tous au cours de cette journée avec 3 conférences.

Retrouvez le programme détaillé sur www.corabio.org

En ce début de saison 2014/2015 ce ne sont pas moins de 6 nouveaux défis Familles A Alimentation Positive qui se déploieront en Rhône-Alpes, coordonnés par les groupements départementaux d’agriculteurs biologiques et leur coordination régionale, Corabio. Dans les pas du succès des précédents défis, Saint Etienne Métropole, le Grand Lyon, Valence/Romans/Chabeuil, Biovallée, la communauté d’Agglomération des Portes de l’Isère et la vallée de l’Eyrieux (07) se lancent dans le dispositif.

À noter les dates des deux journées de lancement dans la Drôme alliant visites de fermes et présentations du défi aux familles du territoire potentiellement intéressées :
Samedi 18 octobre pour le défi Biovallée à la ferme « Le Petit Nid » à Mirabel-et-Blacons de 9h30 à 12h30 et à la ferme « T’Air de Famille » à Loriol de 14h à 17h.
Samedi 25 octobre pour le défi Valence-Romans-Chabeuil à la « Ferme de Cocagne de Peyrins » de 9h30 à 12h30 et à la « Ferme Sébastien Blache » à Montélier de 14h à 17h.

Plus de détails sur : www.famillesaalimentationpositive.fr

Avec plus d’1 million d’hectares engagés en bio fin 2013, la France est passée au 3ème rang européen en termes de surfaces agricoles biologiques, selon le bilan de l’Agence Bio. Elle se place ainsi derrière l’Espagne et l’Italie et devance de seulement 5 000 hectares l’Allemagne, qui redescend au 4ème rang. La France possède donc 10% des surfaces agricoles biologiques européennes. Représentant également 10% des fermes biologiques européennes la France recule au 4ème rang, devancée par la Pologne (10%), l’Espagne (12%) et l’Italie (17%).

Ce bilan positif sur le plan européen est cependant à nuancer, car sur le territoire français le poids de la bio par rapport à l’agriculture conventionnelle est encore faible : elle représente fin 2013 3,8% des surfaces agricoles et 4,7% des exploitations.

La situation est meilleure en Rhône-Alpes, où la bio représente fin 2013 6,2% des surfaces agricoles et 7,3% des exploitations.

Plus de détails sur www.agencebio.org et sur www.labioenrhonealpes.fr