rss
Inscrivez vous
Veuillez recopier les 3 caractères captcha 
 
 
 
 

''La solution est dans l’assiette'' est un programme imaginé par la Fondation GoodPlanet dans le cadre de la COP21 mais qui dure au-delà du mois de décembre 2015 et pour une durée de 2 ans ! La Fondation GoodPlanet et ses partenaires ont souhaité aborder les questions climatiques via un thème concret, mobilisateur et accessible : l’alimentation. En effet, l’alimentation présente le double avantage d’être l’une des principales sources d’émissions dans notre quotidien (et donc un levier d’action important), mais aussi, d’être un sujet positif car il existe une myriade de solutions qui permettent à chacun de réduire concrètement et facilement son impact sur le climat. Loin des discours moralisateurs, ce programme souhaite montrer qu’il est possible de concilier plaisir, santé et climat ! Il propose de nombreux outils, adaptés à différents publics pour diffuser massivement ces messages et mobiliser le plus grand nombre.

Pour consulter la boîte à outils : www.goodplanet.org/la-solution-est-dans-lassiette

 

Ruez-vous au cinéma pour aller voir le film ''Demain'', documentaire réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent, et co-produit par le mouvement Colibris. L’idée du film : montrer qu’il est possible de construire une histoire positive à notre avenir avec des initiatives qui fonctionnent déjà. Les expériences les plus abouties à travers le monde sont ainsi présentées et ce dans tous les domaines (agriculture, énergie, habitat, économie, éducation, démocratie...). Un film qui donne la pêche et présente des solutions concrètes aux crises économiques, écologiques et sociales que traversent nos pays et que tout à chacun peut mettre en œuvre dès maintenant. Par exemple : « Manger bio » ou « Réorienter les subventions agricoles pour permettre la conversion vers l’agriculture biologique ».

Allez voir ''Demain'' tant qu’il est encore en salle et rdv sur le site du film pour en savoir plus sur les solutions proposées : http://www.demain-lefilm.com/les-solutions

Le Bureau d'information du Parlement européen à Marseille organise à Aubenas (07) un débat citoyen sur l'agriculture biologique en partenariat avec la ville d'Aubenas, Corabio, Agri Bio Ardèche, Agribiodrôme et le Centre d’information Europe Direct Sud Rhône-Alpes. Cette conférence-débat ouverte à tous sera l'occasion de s’informer et de débattre directement avec les députés européens (Eric Andrieu, Michel Dantin et Michèle Rivasi) du règlement sur l'agriculture biologique en cours de révision au niveau européen qui concernera les produits bio du territoire. Demain, l'Union européenne sera-t-elle capable de répondre à la demande croissante de produits biologiques en Europe ? Quelle forme d'agriculture durable, plus respectueuse de l'environnement, peut être dessinée pour l'avenir ? La politique agricole commune peut-elle répondre à ces attentes ? Autant de questions et bien d'autres à poser directement aux orateurs de ce débat.

Plus d'informations et inscriptions souhaitées sur : http://sudest.europarl.fr/fr/activites_sudest/nos_activites/aubenas_08022016.html

Le vendredi 19 janvier, la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) et les partenaires des sites pilotes « Eau & Bio » organisent un séminaire à Nanterre (92), afin de présenter les 5 années d’expérimentations menées sur une vingtaine de territoires engagés dans ce dispositif. Il vise à acquérir et communiquer des références locales sur la protection de la ressource en eau par le développement de l’agriculture biologique. En 2014, les trois-quarts de ces territoires ont atteint les 6 % de la SAU en bio - objectif inscrit dans le Grenelle de l’environnement -, certains dépassant même les 10 %, alors que la SAU bio est de moins de 4 % au niveau national. Ces dynamiques ont un dénominateur commun : l’inscription du programme de développement de l’agriculture biologique dans le projet global du territoire. La communauté de communes du Val de Drôme et la Communauté d’agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes témoigneront de leur démarche, ainsi que de nombreux acteurs d’autres régions. Ce colloque est gratuit, il est ouvert aux élus, agents de collectivités, opérateurs économiques, acteurs associatifs, citoyens… Le 18 janvier, une soirée « ciné-débat » aura lieu au Pavillon de l’eau à Paris, en partenariat avec Eau de Paris.

Inscriptions avant le 12 janvier à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Plus d’info : www.eauetbio.org

 

Ce jeudi 7 janvier, Corabio, l’ADABio et Bioconvergence organisent une journée technico-économique régionale sur la filière lait de vache bio à Minzier en Haute-Savoie. Cette rencontre professionnelle vise à donner une vision de la production et des marchés bio aux éleveurs et laiteries ainsi qu’à échanger entre éleveurs sur la gestion de la santé et de l’alimentation. Des témoignages d’éleveurs, de coopératives et de magasins spécialisés bio porteront sur les parcours vers la bio et la valorisation des produits laitiers bio dont les fromages AOC/IGP. La journée se clôturera par une visite du GAEC du Crêt Joli, élevage de 80 vaches laitières engagé en bio depuis 2007.

Programme à télécharger sur www.corabio.org.

Les inscriptions de dernière minute sont acceptées, auprès de Corabio.

Bonne nouvelle, le défi Familles à Alimentation Positive se déploie au niveau national ! Ce défi a été initié par le réseau Corabio, en partenariat avec la région Rhône-Alpes et la Ville de Lyon en 2012 afin d’accompagner des foyers volontaires à adopter une alimentation bio et locale sans augmenter leur budget alimentaire. Ce défi est un jeu convivial, accessible à tous et relayé par des structures relais pour le recrutement des familles (centres sociaux, épiceries sociales et solidaires, MJC…). Depuis, 14 éditions ont été organisées sur la région Rhône-Alpes. En 2014, deux défis ont été menés en Ille et Vilaine et aujourd’hui, ce sont plus d’une dizaine de territoires partout en France qui souhaitent l’organiser en 2016. Pour accompagner la mise en place de ces nouveaux défis, la FNAB a organisé une journée de formation, animée par Corabio et Agrobio 35. Cette formation avait pour objectif de présenter le fonctionnement du dispositif (temps forts, relevés d’achats) mais également d’insister sur le montage de projet (quel budget ? qui solliciter ? comment impliquer les structures relais ?) afin de rendre ce défi accessible au plus grand nombre.

Corabio et Bioconvergence ont donné un coup de jeune à leur coédition trimestrielle Alternatives Bio. Alternatives Bio existe depuis 2001 et est envoyée à plus de 3000 destinataires en Rhône-Alpes  (producteurs bio, entreprises de transformation et artisans, magasins bio, collectivités territoriales…). Cette nouvelle maquette se veut plus moderne, plus lisible et dédie une place privilégiée à l’analyse à travers un dossier thématique plus complet. Alternatives Bio reflète une vision partagée du développement de la bio dans notre région en faisant la part belle aux initiatives des producteurs, des entreprises, des magasins et des consommateurs qui font vivre la bio au quotidien sur leur territoire. Le dernier numéro d’Automne 2015 consacre ici un dossier au lait de vache bio : « Fin des quotas : quelles évolutions pour le lait bio ? ». Il est en ligne sur www.corabio.org. N’hésitez pas à nous faire des retours sur cette nouvelle maquette en nous envoyant un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

L’ARDAB a organisé une soirée à Brignais le 24 novembre 2015 sur la question des circuits de commercialisation et de la consommation des produits biologiques sur le territoire de la Vallée du Garon dans le Rhône. Plus de 80 personnes étaient présentes avec une forte mobilisation des élus et des producteurs bio, mais aussi des consommateurs et agents de développement. La soirée s’est déroulée avec une présentation des résultats du projet « Bio & Eau » coordonné par l’ARDAB ainsi qu’un état des lieux de la production, commercialisation et consommation bio sur le territoire et de la demande en bio non couverte. Un débat participatif a permis d’identifier collectivement les principaux leviers de développement de l’agriculture biologique sur le territoire : installation, restauration collective, foncier, sensibilisation des consommateurs… La soirée s’est clôturée avec un buffet de produits bio locaux concocté par 2 traiteurs nouvellement installés sur le territoire : Alice au Pays à Taluyers et Retour du Marché à Millery. Le projet se clôturera le 7 décembre 2015 avec un comité de pilotage final… en espérant qu’il débouche sur de nouvelles perspectives pour continuer sur ce bel élan !

La demande pour des produits laitiers bio a progressé fortement ces dernières années et la dynamique de conversion des élevages vers l’agriculture biologique reprend cette année. Comment les produits laitiers de Rhône-Alpes et des deux Savoie peuvent-ils s’intégrer dans ce marché bio ? Corabio, l’ADABio et Bioconvergence organisent une journée technico-économique régionale sur la filière lait de vache bio à Minzier en Haute-Savoie le 7 janvier 2016. Cette rencontre professionnelle vise à donner une vision de la production et des marchés bio aux éleveurs et laiteries ainsi qu’à échanger entre éleveurs sur la gestion de la santé et de l’alimentation. Des témoignages d’éleveurs, de coopératives et de magasins spécialisés bio porteront sur les parcours vers la bio et la valorisation des produits laitiers bio dont les fromages AOC/IGP. La journée se clôturera par une visite du GAEC du Crêt Joli, élevage de 80 vaches laitières engagé en bio depuis 2007. Programme à venir sur www.corabio.org.

Après l’échec du premier plan pour réduire l’usage des pesticides par les agriculteurs (Ecophyto), un nouveau programme a été élaboré fin juin auquel le réseau des agriculteurs bio a contribué. Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a organisé début novembre un comité de pilotage du programme Ecophyto 2, auquel la FNAB a participé. Cela a été l’occasion pour sa présidente, Stéphanie Pageot, de rappeler tout l’intérêt de s’appuyer sur les dispositifs créés par le réseau bio pour engager réellement la transition des pratiques. Plusieurs actions sont déjà portées par le réseau Corabio, dont l’animation de 3 fermes Dephy Ecophyto en arboriculture et polyculture élevage en Rhône-Alpes. De même, les dispositifs tels que les diagnostics de conversion ou les groupes d’échanges mixtes entre agriculteurs bio et conventionnels sont des outils mis en place pour accompagner le changement de pratiques agricoles. L’objectif est donc de renforcer le rôle de l’agriculture biologique et de ses acteurs dans le nouveau programme, afin qu’il soit plus efficace. Corabio et le GRAB Auvergne ont ainsi demandé à leurs DRAAF respectives d’être associés à la gouvernance régionale qui va être mise en place prochainement.

Le Réseau Action Climat propose une publication rassemblant 7 fiches pratiques pleines de chiffres pour comprendre et d’astuces pour réduire les gaz à effet de serre liés à notre alimentation. Accessible à tous, pédagogique, ce sont 20 pages en couleur pour attirer l’attention sur les effets de notre modèle alimentaire.

En effet, notre alimentation pèse lourd dans les émissions de gaz à effet de serre par habitant : 36% des émissions liées à la consommation des français ! Mais ce sont surtout les produits alimentaires issus d’une agriculture industrielle qui sont pointés du doigt. Les émissions sont en particulier liées à la production et l’épandage des engrais azotés, à l’importation d’aliments pour les animaux, à la transformation et l’emballage des produits alimentaires, à la gestion des déchets, etc.

La publication rassemble une série d’astuces pratiques, de recettes, de pense-bêtes, des liens internet, rassemblés en 7 catégories : Manger moins et moins riche, manger moins de viande et de produits laitiers, manger de saison, manger bio, moins gaspiller, manger local, acheter moins transformer et moins emballé.
La publication s’arrête également sur ce qu’il est possible de faire au restaurant ou à la cantine. Le réseau Corabio peut vous accompagner en Rhône-Alpes pour mettre en œuvre une alimentation bio locale dans les restaurants collectifs.

Enfin, un tableau, facile d’utilisation, permet de calculer soi-même les émissions de gaz à effet de serre de plats ou de menus !

> Télécharger la publication sur le site du Réseau Action Climat

Source : Réseau Action Climat

Bonne nouvelle pour la bio : les surfaces cultivées avec des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) en Europe diminuent de 19 %, passant de 134 473 hectares en 2014 à 108 852 hectares en 2015. Les agriculteurs espagnols se désintéressent des OGM, ainsi que ceux de République Tchèque, de Slovaquie et de Roumanie. En parallèle, 17 pays de l’Union européenne, dont la France, ont adopté le moratoire nouvelle formule au cours des derniers mois, en refusant sur leur territoire le seul OGM actuellement autorisée à la cutlure (le maïs MON810), mais aussi les sept OGM en cours d’autorisation.
Rappelons cependant que des OGM, comme le soja, continue d’être massivement importés sur le territoire européen pour nourrir le bétail… De plus, les OGM transgéniques cachent d’autres OGM pour lesquels aucun registre n’est obligatoire : les plantes rendues tolérantes aux herbicides par mutagénèse. Ces plantes ne sont pas considérées par le législateur comme des ''OGM''. En France, ces OGM mutés sont des colzas et des tournesols rendus tolérants à différents herbicides.

Greenpeace vient de publier un rapport à l’échelle européenne sur l’impact des pesticides sur l’environnement. Celui-ci reprend environ 250 publications scientifiques sur le sujet. Les conclusions sont sans appel et vont bien sûr dans le sens de l’agriculture biologique !

Le premier constat est que les pesticides ratent leurs cibles : ils ne font pas de distinction entre amis et ennemis des cultures. D’autant plus qu’ils sont largement disséminés dans l’environnement. Ce rapport met également en avant les lacunes de la réglementation européenne (pas de prise en compte des effets cocktails, ni de la formulation des produits, ni des perturbateurs endocriniens, modélisations souvent très éloignées des données de terrain, etc.). Ces conclusions viennent compléter le précédent rapport de Greenpeace sur l’impact des pesticides sur la santé et apportent de nouveaux arguments en faveur d’une réelle transition agricole.

La sortie du rapport va permettre à Greenpeace de réactiver la course Zéro pesticides qui avait été lancée au mois de mai auprès des acteurs de la grande distribution.

Source : FNAB

Envie d'une agriculture qui donne du goût, qui prend soin de la nature et qui créé de l'emploi ? L'association Fermes d'Avenir et La Ruche qui dit Oui ! vous présentent 13 fermes d’avenir. 13 fermes qui incarnent l’agriculture du futur. Un concours a été lancé en mai 2015. 200 candidatures ont été reçues et, après l’examen du jury, 13 lauréats ont été sélectionnés : un pour chaque nouvelle région de France. Le profil des gagnants ? Des paysans innovants, débordant d’énergie positive, en quête d’autonomie et souvent peu aidés par les dispositifs classiques. Leurs projets ? Imaginer des conserveries partagées, se mettre aux énergies renouvelables, auto-construire des outils adaptés, réfléchir à l’organisation du travail, gagner en autonomie, sérénité et liberté…

Aidez les 13 fermes lauréates à réaliser leur projet. Participez à la plus grande campagne agricole de financement participatif.
Pour Rhône-Alpes - Auvergne, soutenez le GAEC de la Pensée Sauvage en Haute-Savoie, ferme de démonstration bio du réseau Corabio !

Objectif 300.000€ en 60 jours, on s'y met ? Vous avez des questions ? Cliquez pour les réponses : https://bluebees.fr/fr/project/199-rhone