rss
Inscrivez vous
Veuillez recopier les 3 caractères captcha 
 
 
 
 

Les surfaces agricoles cultivées selon les principes de l'agriculture biologique émettent moins de protoxyde d'azote et captent davantage de méthane présent dans l'atmosphère, elles contribuent donc à atténuer le changement climatique : c'est la conclusion d'une analyse de 19 études comparables réalisées dans le monde entier par une équipe d'experts de l'Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL) et de l'université de Hohenheim. Les résultats de cette méta-analyse viennent d'être publiés dans la revue en ligne Science of the Total Environment. Source : FIBL

> Etude complète disponible auprès de Andreas Gattinger : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.