1312 élus ont déjà signé le Pacte bio initié par la FNAB, le Synabio et Coop de France pour la Présidentielle 2017. Dans l’entre-deux tours, la FNAB a interpellé le nouveau président de la République, élu dimanche dernier (voir la lettre ouverte à Emmanuel Macron), afin de lui signifier les enjeux de ce Pacte qu’il n’a pas encore signé : amener la France au rang de leader européen de la bio, soutenir un secteur économique d’avenir, encourager le développement de la production bio, relocaliser l’emploi agricole et agroalimentaire, garantir des politiques agricoles et agroalimentaires favorables aux filières bio, développer des outils de financement adaptés, augmenter la consommation de bio dans la restauration collective, impliquer les acteurs des filières bio dans leur gouvernance.

La prochaine échéance des élections législatives en juin est décisive pour demander aux futurs députés de s’engager pour une agriculture et une alimentation d’intérêt général : relayez le Pacte Bio auprès de vos élus !