La vague de conversions en agriculture biologique de 2009 à 2011 avait marqué tous les esprits. En 2016, année record, les fermes d’Auvergne-Rhône-Alpes sont encore plus nombreuses à choisir la bio. Les fermes engagées en bio depuis janvier sont près de 700 à ce jour alors qu’elles étaient 270 à la fin de l’année 2014 ! Les consommateurs et les producteurs, de plus en plus sensibles au respect de l’environnement, de la santé et du bien-être animal, ont poussé ce développement. De plus, le marché des produits bio, en croissance, a demandé ces volumes supplémentaires. Il assure des prix plus rémunérateurs et plus stables que les filières conventionnelles, globalement en crise. Viennent s’ajouter à cela les aides à la bio, qui incitent aussi les conversions. Les élevages de bovins laitiers et allaitants et les céréaliers sont majoritaires. Des dynamiques d’installation se poursuivent également sur diverses productions et elle s’est renforcée en maraîchage.