L’agriculture biologique constitue l’un des leviers les plus efficaces pour reconquérir et préserver la qualité de l’eau, et cela en limitant les dépenses publiques et en favorisant une gestion durable des territoires. La preuve ? Les résultats des expérimentations menées sur les territoires qui composent le réseau des sites pilotes Eau & Bio, comme la Biovallée dans la Drôme. La Communauté de Communes de la Vallée de la Drôme (CCVD), la FNAB, Agribiodrôme, en partenariat avec le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (MEEM) et Mairie-Conseils se sont ainsi réunis les 10 et 11 mai pour enclencher une réflexion sur la transition agricole des territoires. Ces journées ont permis de découvrir – à travers des visites de terrain et témoignages d’acteurs impliqués – des processus de transition agricole territoriaux en milieu rural (CCVD) ou périurbain (Grenoble Alpes Métropole, St Etienne Métropole) et d’échanger sur la place et le rôle des collectivités dans le développement économique agricole.

Pour en savoir plus : www.eauetbio.org/voyage-etude-biovallee