A partir de 2015, dans le cadre de la future PAC, les aides à l’agriculture biologique relèveront du « second pilier », dédié au développement rural. L’aide à la conversion devrait être accessible à tous pour une durée de 5 ans sur l’ensemble du territoire. En revanche, concernant l’aide au maintien (pour les fermes ayant achevé la phase de conversion), l’hypothèse d’une limitation a été évoquée à plusieurs reprises par le ministère : aide attribuée uniquement pour 5 ans ou selon certains critères de priorisation. Auparavant, cette aide était accessible à toutes les fermes bio, sans limitation de durée, ni critères restrictif d’éligibilité. Face à ce danger majeur pour le développement de l’agriculture bio et la pérennité des filières bio régionales, Corabio a écrit à M. Jean-Jacques Queyranne, président du Conseil Régional, et à M. Gilles Pelurson, DRAAF de Rhône-Alpes, pour leur communiquer l’inquiétude forte des producteurs bio, leur opposition ferme à l’hypothèse d’une telle limitation et leur motivation pour travailler avec eux à la définition de modalités de soutien pérennes et efficaces pour les producteurs bio de Rhône-Alpes.